François BAYROU, la droite qui présente bien

Publié le par Bruno Tranchant

Par Bernard CASTAGNEDE, Porte Parole du Parti Radical de Gauche Imprimer

 

Tous comptes faits, la progression de François BAYROU dans les sondages reflète l'intérêt nouveau que lui porte cette partie de l'opinion conservatrice qu'inquiètent les débordements ou les emportements, de fond ou de forme, d'autres candidats de la droite, portés à l'autoritarisme par leurs convictions ou leur tempérament.

François BAYROU ne propose assurément aucun bouleversement dans l'ordre établi des choses. Il n'expose pas l'entreprise privée au collectivisme, et n'expose pas non plus les grands patrons ou actionnaires aux désagréments d'un partage du pouvoir et des profits dans l'entreprise.

François BAYROU ne propose pas davantage d'apporter les remèdes radicaux qui s'imposent au surendettement public, que pourtant il dénonce, à l'appauvrissement de l'Etat, pourtant privé des moyens d'agir, à la dérive des finances sociales, qu'il faudra bien contrôler par une puissante action de réorganisation. Proposant d'économiser un euro chaque fois qu'il envisage d'en dépenser un, François BAYROU est l'homme qui ne touche à rien, et ne bouleverse aucun équilibre.

Le candidat de l'UDF a en même temps ceci de rassurant qu'appelant au rassemblement général, il montre une heureuse disposition aux façons policées de faire de la politique, respectueuses de libertés républicaines auxquelles sont attachés les plus nombreux des français.

La méthode BAYROU est à la politique ce que sont les médecines douces à la thérapie. Elle n'est pas forcément nuisible. Il est douteux qu'elle suffise à traiter les maux tout de même sérieux dont souffre la société française.

On n'aura cependant pas regret des progrès constatés de François BAYROU dans le camp conservateur, préférant somme toute une droite qui présente bien à une droite qui inquiète.


Télécharger le Communiqué

Publié dans Les Présidentielles

Commenter cet article