Schéma Directeur Régional de l’Ile-de-France (SDRIF) : Motion de la Fédération des Yvelines du PRG - Octobre 2007

Publié le par Bruno Tranchant

Une enquête publique est aujourd’hui en cours pour déterminer l’avenir de la Région Ile-de-France et des ses habitants (du 15 octobre au 8 décembre 2007). Le Conseil Régional d’Ile-de-France a adopté, en séance plénière, en février 2007, le Schéma Directeur de l’Ile-de-France (SDRIF). Le SDRIF organise l’aménagement de notre Région pour les 30 prochaines années.
 
A travers le SDRIF, la Région Ile-de-France rappelle sa vocation d’aménagement du territoire. La Région joue un rôle en matière de développement économique, de croissance des territoires, et dans certains cas de réparations écologiques. Le développement de chaque « bassin de vie » de l’Ile-de-France se trouve au cœur du SDRIF. 
 
Pour les Radicaux de gauche des Yvelines, le SDRIF va permettre de lutter contre les inégalités sociales et territoriales en mettant en avant 4 grandes priorités pour les Franciliens :
 
Plus de transports : par la création de nouvelles lignes de train, de RER, de Bus, en particulier pour favoriser les liaisons de banlieue à banlieue ;
Plus de logements : pour faire face à l’explosion du prix des appartements et des loyers, en construisant d’avantage de logements accessibles au plus grand nombre, répartis sur l’ensemble du territoire francilien ;
Plus d’espaces verts : pour améliorer le cadre de vie de tous, lutter contre la pollution et préserver la biodiversité dans notre Région ;
Plus d’emplois : pour lutter contre le chômage, en facilitant notamment l’installation des entreprises dans toute l’Ile-de-France, et plus seulement dans quelques zones dynamiques.  
 
Dans les Yvelines, le PRG 78 dénonce l’attitude du Conseil Général et de son Président, Pierre BEDIER, et regrette les prises de position hostiles à la vision régionale, notamment en ce qui concerne les infrastructures routières et autoroutières.
 
Les arguments des opposants au SDRIF sont caricaturaux et infondés : prétendue stigmatisation des automobilistes, impossibilité d’obliger les communes à construire des logements sociaux, atteinte au développement économique…
 
La Fédération des Yvelines du Parti Radical de Gauche rappelle son attachement au Schéma Directeur de l’Ile-de-France (SDRIF) adopté en février 2007 par le Conseil Régional d’Ile-de-France.
 
Le PRG 78 rappelle, en conformité avec le SDRIF et la majorité régionale, son opposition notamment à la réalisation du prolongement de la Francilienne (A 104) et de la voie nouvelle de la Vallée de la Mauldre, et son attachement au développement des transports en commun.
 
Le PRG 78 appelle tous les franciliens en général et les yvelinois en particulier à participer à l’enquête publique, à défendre la vision régionale et à lutter contre la logique inégalitaire défendu par les opposants au SDRIF.
 
Le PRG 78 demande donc aux élus de voter et de faire voter des motions de soutien au SDRIF au sein des Conseils municipaux et d’apporter des contributions au registre de l’enquête publique.
 
Le PRG 78 organisera prochainement des réunions publiques d’information sur le SDRIF avec les associations locales concernées et la population.
 
 
Séance plénière du Conseil Régional d’Ile-de-France 
Juin 2004 - Ouverture de la révision du SDRIF 
Intervention de Eddie AIT,
Conseiller Régional d’Ile-de-France, Président du PRG 78
 
« Monsieur le Président,
Madame la Vice-présidente,
Mes chers collègues,
 
Le Groupe PRG, qui partage les raisons évoquées dans le présent rapport visant à l’ouverture de la révision du SDRIF, se félicite de la dimension citoyenne et participative que la Région souhaite impulsée, assurée et garantir à cette occasion. Les démarches consultatives entreprises dans ce cadre par Mireille FERRI et le rôle joué par Claire VILLIERS et la Commission Démocratie régionale présidée par Anne SOURYS, illustrent cet engagement et répondent aux fortes aspirations des franciliennes et des franciliens.
 
En proposant l’ouverture de la révision du SDRIF, la Région Ile-de-France rappelle sa vocation d’aménagement du territoire. Elle doit, c’est la conviction du Groupe PRG, jouer un rôle en matière de développement économique, de croissance des territoires, et dans certains cas de réparations écologiques.
 
Il nous reviendra également de redessiner le SDRIF à la hauteur de la dimension européenne et internationale de notre Région capitale, sans oublier les contraintes objectives qu’elle induit, notamment en ce qui concerne les questions du transport aérien et des infrastructures autoroutières, qui mobilisent les associations et menacent de nombreux riverains.
 
Le Groupe PRG, Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, est favorable au rapport.
 
Je vous remercie. »
 

Publié dans PRG 78

Commenter cet article